Envie de participer ?

                           

Le judo possède de fortes valeurs morales

« l’entraide et la prospérité » est la maxime de cette discipline. Celle- ci est le fruit de l’harmonie entre les individus. Entraide et prospérité dépendent du climat dans lequel on évolue. c’est pourquoi les judokas évoluent avec un CODE MORAL .

La valeur du judoka repose tout d’abord sur sa capacité à respecter les règles de comportement qui forment le CODE MORAL de la discipline.


Sept attitudes sont demandées chez le judoka. La politesse et le respect des personnes et des lieux sont les piliers de cette ambiance.
Les saluts, les rituels, l’hygiène, l’écoute des autres, (professeur et camarades), la ponctualité, l’assiduité, sont des éléments qui contribuent à de meilleurs relations avec les autres et favorisent ainsi le progrès.

Dans chaque DOJO existent ces règles simples qui permettent la vie du groupe et le travail en commun, qui peuvent et qui doivent s’appliquer aussi en dehors du DOJO, comme tout bons citoyens, que nous cherchons à former pour le bien être de notre société.

 

Enseignants

- Céline DONNOT 2ème Dan, licence STAPS, CQP MAM option judo jujitsu

 

  • Horaires et lieu de pratique Judo
       Lundi

Mardi

Mercredi

Vendredi

Samedi

Baby 3ans*

(accompagné d'un adulte)

   

10h-10h45

Placieux 2

   

Eveil 4-5ans

   

11h-11h45

Placieux 2

   

6-8ans

 

18h-19h

Placieux 1

14h-15h15 (6-7ans)

15h30-17h (8-12ans)

Placieux 1

18h-19h 

Placieux 1

 

Ados

9 - 14 ans

 

19h-20h15

Placieux 1

15h30-16h45(8-12ans)

Placieux 1

19h - 20h15

Placieux 1

 

Ados/Adultes

 

20h15-22h

Placieux 1

 

 

10h30-12h

Placieux 2

*Particularité séance 3ans : présence obligatoire d'un accompagnant adulte pendant la séance :  attestation civile de la personne majeune accompagnante à fournir + signature d'une décharge club.                 

      

Vidéos associées : Raconte-moi le judo !

Première capsule vidéo de présentation du SHOBUKAI avec le judo !

Enseignante interrogée : Céline DONNOT

Cadre et montage : Marie WANZINIACK-NOËL